Florent Otis

Florent Otis

Un regard sur le monde *

Publié par Florent Otis
Publié dans : #ACTU MUSIQUE BY INGRID.B
Greffe de deux cerveaux pour prouver la vie après la mort !

Greffe de deux cerveaux pour prouver la vie après la mort !

         L'Institut de recherche translationnelle en Neurosciences en Allemagne a pour objectif de différencier la matière organique de notre cerveau avec celle de l'esprit appelé en neuroscience le bio-ordinateur électro-chimique de la psyché subjective qui en lui même serait le berceau de notre âmes et de notre esprit. Il s'agirait d'un autre plan situé en dehors du cerveau qui permettrai entre autre de connecter notre esprit à notre corps via une source externe.

 

Le but est de démontré que le cerveau agit simplement comme un muscle, il s'agirait du même procédé que lorsque l'on greffe un cœur " à toute évidence si l'on vit avec le cœur d'une autre personne on ne tombe pas amoureux de la femme du greffon ! " Explique le responsable du projet. Dés lors si un cerveau est greffé sur un autre corps qu'adviendra t'il de l'âme de celui-ci ? l'ancien corps possédera t'il toujours son âme ou sera t'elle remplacée par celui du nouveau cerveau ?

 

Ci-toutes ses questions pause un problème d'éthique ou de morale, il est rappelé par le professeur qu'aucune loi de bioéthique n'ayant prévu une telle greffe n'interdit celle-çi de plus selon les cultures indiennes l'âme serait située au centre de l'intestin et la connection avec l’esprit se ferait par lhara (le nombril) et d'un point de vue expérimental on peut observer que si l'on coupe la tête d’un ver décapité elle repousse ! nous sommes alors persuadés que par cette expérience unique nous pourront prouver l'existence d'une vie après la mort !

 

Il s'agirait pour le professeur d'un passage vers cette autre plan situé en bas dans une réalitée qui ne nous appartient pas mais qui existe bel est bien. En collaboration avec l'Académie de la singularité de la silicom valley qui prêche pour le transhumanisme et l'évolution de l'homme par les neurosciences, une telle avancée de l'acceptation par une civilisation d'une vie après la mort révolutionnerait en elle même notre mode de vie et permettrait une alternative à l'épuisement de nos ressources naturelles en effet si la colonisation d'autres planètes n'est pas envisageable dans les siècles à venir une alternative à la mort prématurée pourra être suggérée pour contrôler la démographie de la population à venir.

 

Un débat qui risque de soulever bien des tempêtes d'après le professeur levallois de L' ICME " Imaginez une sorte de visa qui au bout de 65 ans serait expiré alors il serait demandé de rejoindre l'autre plan c'est à dire tous simplement d'euthanasié les personnes au visa qui auraient dépasser cette date ! Je ne suis pas sur que l'humanité qui est encré en elle la peur de la mort depuis son origine soit prête a rejoindre l'au delà comme si l'on rejoindrai Disneyland ! Une histoire à perdre la tête ! Affaire à suivre ...

Hébergé par Overblog